17/08/2021

"La clef, c’est de s’entourer de mentors de tous âges, de tous genres, de tous emplois, de toutes orientations et éducations." - Jean-Noël Chaintreuil

? Le métier que vous souhaitiez exercer petit 

Petit, je rêvais d’être libraire - avec une librairie pleine de bois et de grandes verrières, un endroit qui sent le café fraîchement torréfié et le brownie chocolaté, de grands fauteuils en cuir et des canapés moelleux, et surtout un espace pour accueillir les auteur.e.s pour échanger avec leurs lecteurs.

 

?Votre idée du bonheur au travail

Le bonheur au travail est pour moi, avant tout un travail qui permet un réel alignement entre nos valeurs individuelles et les valeurs incarnées dans l’entreprise. Le tout, en gardant une forme de liberté d’action et de reconnaissance de son travail.

 

?Si vous n’exerciez pas votre activité actuelle, quel autre job auriez-vous pu exercer ? 

Sommelier.

Je suis diplômé depuis quelques années et je rêve de pouvoir créer une carte de vins, marier des plats ordinaires et extraordinaires avec des crus méconnus et incroyables et faire rêver les gens avec des goûts complètement différents.

 

?La compétence que vous estimez le plus chez les autres

Ce que j’estime le plus chez les autres, c’est la congruence : l’alignement entre ce qui est dit et ce qui est fait. Et j’ai hésité avec l’exemplarité, qui reste pour moi la compétence clef.

 

?Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence

Les fautes d’expérimentations ! J’aime les gens qui doutent (Merci Anne Sylvestre) mais surtout qui osent, les incertains qui tentent d’apporter de la créativité et de la beauté dans leurs expériences.

Donc, oui, je ne peux pas en vouloir à ceux qui échouent d’avoir voulu rêver en grand. Et au contraire, j’aime ces moments de bilan et d’apprentissages qui arrivent par la suite.

 

?La compétence que vous n’avez pas et que vous aimeriez développer

J’aimerais savoir dessiner, pouvoir mettre en croquis et en schéma mes idées et mes pensées. C’est une compétence technique que je rêve de posséder :  un peu à la manière des dessins de Léonard de Vinci.

 

?Les mentors qui vous ont accompagnés

Je ne suis pas certain de pouvoir tous les citer. Depuis le début de ma carrière (en 2001), j’ai toujours eu des mentors et je continue d’en avoir. Ce sont des piliers dans ma vie : ils m’aident à mieux me comprendre et à mieux comprendre le monde.

La clef, c’est de s’entourer de mentors de tous âges, de tous genres, de tous emplois, de toutes orientations et éducations. De la diversité naît la richesse.

 

?L’avenir du e-learning selon vous  

Le monde de l’apprentissage est en plein chamboulement. On pourrait citer de nombreuses tendances qui bouleversent ou vont bouleverser fortement ce domaine.

Je vais me concentrer sur l’une d’entres-elles qui me paraît forte : la Netflixisation du Learning.

On comprend facilement les attributs principaux : autonomisation individuelle, usage de la donnée et des algorithmes, asynchronicité, de l’entertainment (pop-culture, cliffhangers…) et de l’engagement.

 

?Les tendances RH auxquelles vous croyez et pourquoi 

Vaste sujet que celui de la futurologie et de l’étude des signaux faibles pour prédire les tendances de demain autour des RH.

Partons sur 3 tendances essentielles au fonctionnement du monde de demain, qui se doit de faire la part belle aux expériences humaines :

  1. Une intégration des programmes de santé mentale dans les politiques RH
  2. Des réflexions soutenues autour des valeurs et de l’impact positif sur la planète portés par l’entreprise pour muscler sa marque employeur 
  3. Une remise en cause du rôle et des compétences propres aux managers

 

?Votre devise

La phrase la plus excitante à entendre, celle qui annonce de nouvelles expériences et découvertes, n'est pas « Eureka », mais plutôt « Tiens, tu vas voir, c'est marrant... »

 

?Votre état d’esprit actuel

En pleine réflexion - et écriture pour mon prochain essai - sur le futur du travail, sur ce monde d’après que nous a promis la crise sanitaire, sur les expériences de transformation et sur les compétences de demain.

Et avec les magnifiques poèmes de Robert Desnos pendant mes pauses !