23/12/2022

"Aujourd’hui, nous avons franchi le cap du million d'heures de formation, avec un volume de 300 000 heures par an."

 

Interview avec David Jestaz, Directeur de l’université Faurecia

 

👉 Votre parcours

J’ai un parcours plutôt académique au départ ! En effet, j'ai étudié à Sciences Po et fait ma thèse en économie à sciences po  et l'École normale supérieure. A la suite de mes études, j'ai passé 5 ans à New-York où j'ai fait de la recherche avec un prix Nobel d'économie et j'ai publié des articles en économie. 

 

🌈 Débuts professionnels

Mes débuts dans une entreprise, j'avais 35-37 ans, à l'époque, je ne me voyais pas passer le reste de ma vie dans une vie académique.   Après ces années académiques, j’ai donc souhaité passer à l’action et je suis rentré chez EDF pour m'occuper d’une université interne qui peinait à décoller. 

Je ne suis pas le seul à avoir ce type de parcours ! D’autres comme Nicolas Roland chez Engie ou Adilson Borges de Carrefour ont également suivi ce même chemin pour faire un doctorat. 

Au sein d’EDF j’ai rapidement acquis une certaine expertise. Je suis aussi devenu membre des comités d'accréditation des Universités d’entreprises (EFMD-CLIP) à Bruxelles. Quelques années plus tard, j’ai rejoint Faurecia pour diriger l'université.

 

🧐 Le poste

Aujourd'hui, l’Université constitue 30% de mon activité. J'ai par ailleurs le recrutement, la diversité, la stratégie RH et un lab de recherche interne.

📣 L’université Faurecia

L’université fonctionne comme une entreprise interne, avec son propre business model et des revenus ; ce n’est pas un cost center. Nous sommes organisés avec une structure mondiale et des campus dans les régions.

🚨 Le fonctionnement

Tous les programmes globaux sont désignés et gérés du centre avec une équipe de 11 collaborateurs basés à Nanterre, notre siège social. Nous avons ensuite des universités régionales qui délivrent des programmes globaux et régionaux plus spécifiques. 

Donc, à Nanterre, vous avez à la fois le campus global, le design global et vous avez le campus européen qui est créé très spécifiquement pour la zone européenne et vous avez ce même type de campus également à Punai en Inde, à Shanghai pour la Chine, à Détroit et au Mexique.

 

🎩 Place de l’université dans l’Entreprise

L’université dispose d’une place reconnue

Nous avons des équipes professionnelles, une bonne gouvernance qui répond à la stratégie de l’entreprise et un fort niveau d'acceptation de ce qu'on fait… La preuve avec ces derniers mois…  La formation aurait pû être considérée comme secondaire face à la crise, cela n’a pas été le cas. On a simplement coupé proportionnellement à ce que l’on coupait ailleurs.  Et le top management a dit « l’université, c'est un actif clé pour Faurecia, pour repartir. Donc on ne coupe pas les actifs qui nous permettent de repartir après la crise”. 

Voilà pour moi, c'est une preuve d’une maturité atteinte qui atteste que l'Université est aujourd’hui un objet au cœur de l'organisation. Ce n’est pas un training center sur le côté. 

 

🚀 Défis 2022

Deux thèmes! Le premier, c'est le monde des risques extrêmes.

Pendant, 20 ans on a cru vivre dans un monde VUCA, en réalité, nous étions assez peu dans un environnement volatil, incertain et complexe ! Aujourd’hui, cela a changé… nous évoluons dans un monde aux tensions extrêmes, qui reviendront régulièrement. Nous allons devoir apprendre à évoluer dans cette extrémité du monde, tout en vivant dans un monde industriel qui a besoin de stabilité. 

Le deuxième sujet, c'est l'organisation du travail hybride.. et attention, ce n’est pas un sujet de leadership, c’est un véritable sujet d'organisation du travail. Prenons un exemple avec les politiques voyages dans les entreprises. 

Ce sont des politiques qui sont là pour régler des règles d'achat des voyages. Vous les achetez dans telle agence, vous les achetez à telle date, vous les achetez de telle manière pour optimiser. Cela ne vous donne pas la moindre idée de pourquoi vous devez prendre l'avion ou pas. Depuis deux ans, on ne peut pas le prendre parce que c’est contraint. Mais

demain, quand ça sera plus contraint, on les prendra pour quelles raisons ?  Nous devons donner des clés.

 

🌟 Initiatives remarquables

Ce qu'on a très bien fait, c'est d’interconnecter Office 365, notre réseau social interne et notre plateforme d'apprentissage e-learning. C'est ce qui signifie que lorsque vous vous connectez à un ordinateur Faurecia, vous bénéficiez d’une expérience intégrée, et cela vaut pour les 45.000 collaborateurs connectés. Aujourd’hui, nous avons franchi le cap du million d'heures de formation, avec un volume de 300 000 heures par an.

 

😨 Le piège à éviter lorsque l’on lance une académie

Pour moi, le piège dans lequel tombent beaucoup de gens, consiste à parler de formation et de pédagogie au top management, alors qu’il faut lui parler d’enjeux business et de compétences !

Je dis toujours à mon équipe : « nous sommes comme des médecins ». Quand vous allez voir le médecin, vous ne voulez pas savoir dans le détail, toutes les molécules d’un médicament ou le protocole médical. Ce que vous voulez savoir c’est le diagnostic « j’ai quoi, c’est pas grave. ». Quels sont mes risques, la durée du traitement etc…

La formation, c'est pareil. Il faut s’intéresser aux enjeux clés du top management et au diagnostic sur les compétences et les enjeux business et comprendre en quoi la formation est une réponse aux problèmes. Il ne faut pas considérer la formation en soi

Donc, ne considérez pas l’université d’entreprise comme un catalogue de formation. Si vous êtes Directeur d’université, ne vous considérez pas comme l'acheteur en chef de prestations.  Ce n’est pas ça votre métier. Et c’est ça à mon avis la principale erreur à ne pas commettre.