17/08/2021

"Le bonheur au travail est étroitement lié pour moi au plaisir de retrouver des gens que l’on aime, que l’on apprécie, que l’on admire." - Christel de FOUCAULT

? Le métier que vous souhaitiez exercer petit 

Le premier métier que j’ai voulu exercer est celui de femme de ménage. Je devais avoir 5 ans et j’étais en admiration devant la « fée » du logis qui venait travailler chez mes parents. J’avais le sentiment que telle une magicienne, elle réussissait à ordonner le chaos. Deux outils me fascinaient : l’aspirateur qui faisait le vide sur son passage et le fer à repasser qui transformait des tas informes en piles bien ordonnées. J’ai abandonné rapidement mon rêve quand j’ai réalisé à quel point ce travail était ingrat : le palais parfumé laissé après son départ se transformait en taudis en moins d’une journée. Par contre, toute ma vie, j’ai eu besoin de vivre et de travailler dans des environnements vides et rangés qui n’ « embrouillaient » pas mon cerveau.

 

?Votre idée du bonheur au travail

Le bonheur au travail est étroitement lié pour moi au plaisir de retrouver des gens que l’on aime, que l’on apprécie, que l’on admire. Il doit s’accompagner de beaucoup de liberté d’action et de pensée ainsi que de l’acceptation des différences.

 

?Si vous n’exerciez pas votre activité actuelle, quel autre job auriez-vous pu exercer ? 

Mon métier actuel est vraiment très varié et me convient car c’est celui que j’ai choisi comme « dernière expérience » professionnelle. Si je ne l’exerçais pas, je crois que j’aimerais ne pas travailler du tout et m’occuper de mes proches en continuant à vivre au bord de la mer qui est ma passion.

 

?La compétence que vous estimez le plus chez les autres

La compétence que j’aime le plus chez les autres, est une compétence douce, une softskill : le courage, le courage dans les actions et dans les prises de position. Je trouve qu’il y a peu de gens courageux dans les entreprises…

 

?Les fautes qui vous inspirent le plus d’indulgence

J’ai beaucoup d’indulgence pour les fautes liées au manque d’expérience car il faut toujours commencer un jour. On doit donner à chacun l’opportunité de se tromper.

 

?La compétence que vous n’avez pas et que vous aimeriez développer

J’aimerais apprendre à chanter, même si je pars de vraiment très loin.

 

?Les mentors qui vous ont accompagnés

Je n’ai jamais vraiment eu de mentors et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est plutôt moi qui ai joué ce rôle, même quand j’étais très jeune.

 

?L’avenir du e-learning selon vous  

L’avenir du learning se fera avec un « e » devant…

 

?Les tendances RH auxquelles vous croyez et pourquoi 

Je crois beaucoup en la Marque Employeur. A l’ère et à l’heure des réseaux sociaux, les entreprises s’y intéressent de plus en plus, soit dans une quête d’amélioration de l'humain, soit comme levier de développement de business. Quelle qu’en soit la raison, cela sera toujours positif pour les collaborateurs.

 

?Votre devise

OSER et toujours aller au bout des choses pour n’avoir jamais aucun regret.

 

?Votre état d’esprit actuel

J’OSE TOUT